Prose à Prose & Porte à Porte

mercredi, 22 janvier 2014 15:11
Prose à Prose & Porte à Porte
"Nos rencontres en porte à porte sont de vrais moments de partage et de rencontres pleines d'authenticité et de bienveillance. Ce matin, Albert y a ajouté la convivialité en cadeau ce poème qui dit l'essentiel sur les "on dit". Merci Albert de ce beau moment!"






  Pourquoi craint-on les "on dit" ?

Ils sont là sans apparence
Dans un fracas épouvantablement silencieux
Tu as vu donc tu as compris ?
J’ai rien vu mais hé hé j'ai compris.
Comprenez donc il est ainsi ?
À bon et pourquoi ?
Ça ne se pose pas voyons c'est ainsi !
Tu vois quelle agonie que je ne peux duper
Comme à cette sempiternelle question :
"Qui a dit que" ?
À la réponse personne ne sait mais tous savent !
Je n'ai que le recours de la fumée pour éloigner cette langue vipèrale !
Oh Dieu qu'à cette heure cette langue périsse !
Point n'est remède contre les maux qu'elle a si hypocritement déferlés
Et dont on sait "monsieur"
Qu’elle aurait refilé dans une insolence le grand "Alexandre" !
Tout comme lui nous fûmes injustement critiqués
J’ose penser que le dieu des hommes croyants
Verra là une preuve que par lui Satan fut créé
Et ce malgré tous les dires de ses plus grands apostolats
Paix sur terre aux hommes de bonne volonté
Mais guerre à ceux par qui La calomnie vient médire par ses ravages !

Albert D. Poème écrit en août 1981

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.